PORTRAIT - dorie bruyas

directrice de fréquence écoles

Co-Responsable de la Commission Éducation de LDigital

 
dorie-bruyas.jpg

#Parcours perso

Dorie a grandi dans la Dombes, au milieu des étangs, se passionnant très tôt pour le numérique, les ordinateurs et les médias. Aujourd’hui, elle vit dans le beaujolais, dans un hameau d’une trentaine d’habitants, travaille à Lyon et est mère de 3 garçons de 7, 8 et 10 ans.

#parcours pro

Ancienne Journaliste Reporter d’Images, Dorie a travaillé à la télé et à la radio avant de prendre la Direction de Fréquence Écoles en 2002 pour développer un projet d’éducation aux médias, qui permet à chaque enfant et adolescent de développer des compétences, de la maîtrise et de la distance dans une société médiatique et numérique.

Depuis 3 ans, elle pilote et organise Super Demain, l’évènement familial dédié au numérique qui accueille 6000 personnes durant 2 jours, autour d’ateliers, de conférences, de stands et de workshops.

#succès

Comme nous confirme Dorie, l’éducation au numérique n’a pas toujours été un sujet qui passionnait les foules.

Aujourd’hui, après des années à se battre pour un sujet essentiel à nos yeux, notre voix est enfin entendue. L’acharnement et la constance ont porté leurs fruits.

#echecs

« Il y a 7 ans, il a fallu licencier massivement au sein de l’organisation Fréquence Écoles qui rencontrait des difficultés. Il a fallu se poser les bonnes questions, avoir le courage du changement, et accepter d’être aidée et accompagnée pour réussir une transformation du modèle d’activités » nous confie Dorie.

Ce fût une période douloureuse mais qu’elle ne regrette pas. Et puis, l’année 2016 a été une grande année de ruptures pour Dorie ; personnelles et professionnelles. Après 15 ans de co-direction, elle a repris seule les commandes de Fréquence Écoles. « Cette période douloureuse m’a permis de comprendre que je pouvais aussi me faire confiance pour réaliser mon ambition. »

#conviction numérique

Le numérique est un champ dans lequel il y a encore beaucoup à faire. Et c’est bien le sens de la création de la Fondation LDigital, au sein de laquelle elle co-pilote la commission Éducation Jeunes.

Aujourd’hui, les femmes doivent croire en elles. Le numérique n’est pas réservé aux hommes.